Message personnel pour les jeunes de Mgr Gobilliard à l’occasion de la fin du Synode 2018

Voilà mon troisième message, qui est un peu sérieux. C’est un message personnel qui est un peu dans l’esprit du message final du synode, mais je l’ai exprimé différemment, comme cela ça fait quelque chose de nouveau

Chers jeunes :

Nous avons besoin de vous, de vos dons, de vos talents, de votre enthousiasme et de votre créativité, de vos attentes et de vos provocations. Nous avons besoin que vous nous montriez les nouveaux chemins, que vous connaissez mieux que nous, par lesquels Jésus, par l’Église, pourra rejoindre chacun : nouvelles techniques de communication au service du bien de tous et de la vérité, nouvelles initiatives pastorales, nouvelles façons d’exercer notre générosité à l’égard des plus pauvres et des exclus.

De multiples manières, nous n’avons pas été à la hauteur de ce que vous attendiez de nous. Il y a eu des abus et des silences. Nous vous demandons pardon au nom de tous les membres de l’Église qui ont fait obstacle au message de l’Évangile. « Considérant l’avenir, rien ne doit être négligé pour promouvoir une culture capable non seulement de faire en sorte que de telles situations ne se reproduisent pas mais encore que celles-ci ne puissent trouver de terrains propices pour être dissimulées et perpétuées. La douleur des victimes et de leurs familles est aussi notre douleur ; pour cette raison, il est urgent de réaffirmer une fois encore notre engagement pour garantir la protection des mineurs et des adultes vulnérables » (lettre du pape François au peuple de Dieu).

Je voudrais aussi remercier du fond du cœur tous les confrères prêtres, tous les consacrés, tous les laïcs qui sont à votre service et qui font un travail remarquable et pas assez reconnu.

Nous avons vécu un synode d’une très grande richesse, un synode auquel, d’une façon ou d’une autre, de nombreux jeunes ont participé.

Le premier synode dans lequel les jeunes étaient à ce point impliqués s’est tenu il y a environ 2000 ans. Plusieurs des apôtres qui entouraient Jésus avaient plus ou moins votre âge. C’était la Pentecôte, une vraie révolution créatrice pour l’Église, par laquelle l’Esprit Saint s’est répandu dans le monde entier. Nous voulons que ce synode soit l’occasion d’une nouvelle pentecôte d’amour qui implique les jeunes.

Tout le monde, sans exception a le droit d’accéder à la vie que Jésus nous offre en abondance, et qui est une voie de bonheur et d’épanouissement. Il est celui qui nous ouvre les portes de son cœur pour que nous puissions être aimés par Dieu de façon inconditionnelle. Personne ne peut être écarté de la relation avec lui ; personne ne doit se sentir trop éloigné, trop indigne. Nous avons tous besoin de lui, de son amour, de son salut. Mais lui aussi a besoin de chacun de nous.

L’Église compte sur vous, chers jeunes, pour que vous soyez ses témoins jusqu’aux extrémités de la terre, pour que vous soyez vous-mêmes les apôtres de vos frères, à ce point embrasés de l’amour de Dieu que vous ne puissiez plus vous taire.

Courage ! Soyez assuré de ma prière, en communion avec tous vos évêques. Nous formons ensemble, et avec tant d’autres la belle Église du Christ

+Emmanuel Gobilliard

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*